Les 3 caractéristiques essentielles d’un bon manager

Pour certains d’entre vous, accéder à un poste de manager est une étape indispensable à la progression de votre carrière. Ou vous êtes, peut-être déjà, manager dans vos fonctions professionnelles, Dauphine Casablanca vous fait découvrir les 3 caractéristiques indispensables d'un bon manager

Qualité n°1 : Etre positif

Imaginez donc que vous arriviez le matin au travail. Vous saluez votre manager et celui-ci « tire la tronche ». Il est clairement de mauvaise humeur et mécontent. Vous sentez-vous motivé et dynamisé pour accomplir vos tâches ? Ce n’est pas sûr… De même, lors de la réunion d’équipe, vous voyez votre manager soupirer à tout va. Est-ce que cela vous dynamise ? Est-ce que vous avez envie de vous investir dans la mission de l’équipe et pour votre manager ? J’en doute… La qualité première du manager est son état d’esprit, qui doit être positif à tout moment. Bon manager : L'humour favorise les relations avec l'équipe L’humour favorise les relations avec l’équipe Et cela est loin d’être facile tous les jours ! Car le manager est un être humain. Comme tout le monde, il a ses humeurs, ses tensions internes, ses problèmes personnels, ses envies, son caractère, etc. Néanmoins il a une fonction de manager, au service d’une organisation. Les personnes de son équipe et de l’organisation attendent donc qu’il sache dynamiser et motiver son équipe, en étant positif.

Qualité n°2 : Etre pragmatique

Le manager est souvent vu comme un Homme solution. Les personnes de son équipe lui soumettent un nombre conséquent de problèmes en tout genre. Et ce tout au long de la journée. Il y a souvent peu de répit pour le manager qui dirige une équipe ! Il doit ainsi proposer des solutions qui font avancer son équipe. Il peut également se placer en Homme ressource, et accompagner les membres de son équipe à trouver par eux-mêmes des solutions qui les font avancer. Je parle ici de la posture du manager-coach que je développerai dans un prochain article. On attend donc du manager qu’il agisse et prenne des décisions avec pragmatisme, en fournissant des réponses applicables et précises. Ces réponses doivent prendre en compte les contraintes de la réalité et avoir des impacts réels. Cette qualité du manager se développe notamment avec : Une bonne compréhension de son domaine de responsabilité Une bonne connaissance des personnes avec qui travaille le manager Le développement de ses compétences humaines

L’expérience

Qualité n°3 : Etre courageux

Votre manager vous annonce systématiquement les bonnes nouvelles, et passe très rapidement sur les mauvaises, voire les élude. Que pensez-vous de lui ? Est-il à la hauteur de ses responsabilités ? Bon manager : Etre courageux ne veut pas dire se sacrifier ! Etre courageux ne veut pas dire se sacrifier ! Lui faites-vous confiance ? Difficile de répondre par l’affirmative… Le manager appartient au système organisationnel. Il est ainsi le relai des informations et des décisions qui proviennent du top management (direction, conseil d’administration, …). Les équipes attendent donc d’être informées par leur manager. Relayer les nouvelles qui ne font pas plaisir à l’équipe fait partie des attributions du manager. Et cela demande du courage ! Assurément le manager doit être un battant. La rétention d’information, d’un point de vue organisationnel, amène des non-dits et des rumeurs. Les conséquences d’une absence d’information peuvent être bien plus lourdes à gérer, qu’une décision difficile annoncée.

Le courage, dont doit faire preuve le manager, peut donc s’exprimer dans plusieurs domaines :

  • Relayer les informations et les décisions à son équipe, bonnes ou mauvaises
  • Faire remonter les feedbacks de son équipe, au niveau supérieur
  • Recadrer un employé, suite à un travail insuffisant
  • Faire valoir et défendre les intérêts de son équipe auprès de l’organisation
  • Traiter de façon équivalente tous les membres de son équipe
  • Etre au service de son équipe
  • Faire face à toutes les situations imprévisibles du quotidien
  • Prendre des risques et les assumer
  • Accepter les critiques négatives et les jugements de son équipe ou de l’organisation

Vous voyez, le courage est à la base de nombreux autres comportements ou capacités, qui impactent directement la façon de manager. Par ailleurs et de façon plus personnelle, le courage est une vertu qui permet d’oser. Sans courage, pas de grande avancée, ni de dépassement de soi. Avec le courage, il est possible de déplacer des montagnes !